GB_1985

Jean-Michel Cousteau rencontre 600 élèves de la Communauté d'agglomération Sud Sainte Baume

Le jeudi 7 février, la Communauté d'agglomération Sud Ste Baume présidée par Ferdinand Bernhard a organisé cette rencontre au Théatre Galli de Sanary-sur-mer.
Tous ces élèves de CM2 ayant suivi l'Ecole du Développement Durable ont reçu des mains de Jean-Michel Cousteau, président d'honneur du musée Frédéric-Dumas, un diplôme du futur éco-citoyen, et une bande dessinée de Dominique Sérafini : Les orques.





Extrait de l'article de Myrto Konstantarakos, le 10 février 2019 dans https://www.ouest var.net
«Sanary, cité historique de la plongée

Si l’on parle de Sanary-sur-Mer comme la « cité historique de la plongée », c’est justement parce qu’à partir de 1943, Jacques-Yves Cousteau, Philippe Tailliez et Frédéric Dumas firent entrer la plongée autonome dans l’ère moderne. Ils deviendront les fameux « Mousquemers ». Aujourd’hui le Musée Frédéric Dumas rend compte de l’épopée des pionniers de la plongée sous-marine. Et la commune a la chance d’avoir ses prestigieux descendants très attachés à Sanary comme Jean-Michel Cousteau qui a réalisé plus d’une cinquantaine de films pour la Cousteau Society, à la grande époque de la Calypso. Puis en 1999, il fondera « Ocean Futures Society » afin d’alerter les citoyens de l’importance vitale de l’océan pour la survie de toute vie sur notre planète. Résident depuis plusieurs années aux Etats-Unis, il a été reçu par les plus grands de ce monde et conserve un attachement particulier à Sanary-sur-Mer. Aujourd’hui la commune de Sanary-sur-Mer continue de mettre en valeur la plongée à travers le musée Frédéric Dumas, des collections à la Tour de Sanary. De nombreux projets sont à l’étude ou en cours de réalisation tels que la réhabilitation de la Batterie de la Cride, le futur centre de plongée ou encore un espace qui sera dédié à la mer sur le site actuel de l’Agora. La future Prud’homie des pêcheurs fera la part belle aux métiers de la mer, toujours dans une optique de transmission aux enfants de notre territoire, qui ont d’ailleurs déjà l’occasion de se familiariser à ce patrimoine maritime au travers des pointus.»

     
(photos Philippe Jamault)